L’intelligence contemplative et la connaissance de soi

Haut Potentiel, késako ?

Juin 29


Lorsqu'on souhaite savoir si nous sommes dotés ou non d'un Haut Potentiel, cela s'inscrit dans une quête existentielle, une quête de connaissance de soi à laquelle l'être humain ne peut échapper.

L'Homme est en permanence à la recherche de qui il est profondément. Cette quête perpétuelle est liée à sa nature primordiale (fitra).

C'est alors qu'au fil des siècles, il n'a eu de cesse de s'interroger jusqu'à créer des disciplines telles que la philosophie ou encore récemment le développement personnel. Des disciplines profanes qui l'éloignent de la véritable spiritualité, et par conséquent, à l'accès aux réponses à ses questions existentielles qui l'habitent.

Lors de l'une de ses interventions, l'écrivain et conférencier Sofiane Meziani évoque ce qu'il appelle l'intelligence contemplative qui mène indubitablement vers la connaissance de soi.

Se connaitre soi c'est connaitre son âme et donne accès à la connaissance d'Allah Ta'ala et réciproquement. N'a t-Il pas insufflé l'être humain de Son esprit ?

Quand Je lui aurai donné forme et aurai insufflé en lui de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés

Coran : 38-72


Et Allah Ta'ala sait mieux ...


Nous avons sélectionnez quelques extraits qui nous ont particulièrement marqué lors de l'écoute de l'intervention en question :

« Il n'y a pas de connaissance de soi sans une intelligence contemplative.

On ne peut pas se connaitre dans le bruit. »

« On ne peut pas se connaitre dans le divertissement social.»

« Qu'est ce que c'est qu'une intelligence contemplative ? C'est une intelligence qui est tournée vers l'intérieur. »

« C'est contempler son âme, contempler son coeur qui est le miroir d'Allah. »

« Notre époque nous pousse à développer l'intelligence pratique, mentale. »

« Ces inquiétudes mondaines nous empêchent de nous connaitre. Premier frein à la lucidité spirituelle. Elles développent à une intelligence de survie matérielle. »

« Celui qui se connait profondément parvient à dissiper ses inquiétudes et ses angoisses.»

Il poursuit en expliquant que lorsqu'on dit "La ilaha ila-Llâh", l'âme se contracte provoquée par la négation de "La ilaha" et par la crainte révérencielle, conscient de sa servitude. Par amour, l'âme se dilate avec l'affirmation "ila-Llâh".

« Tu accèdes à Allah par le coeur et par une éducation spirituelle. »

« Le but premier est de se délivrer de son égo. »

« Il faut apprendre à tourner nos yeux et notre intelligence vers l'intérieur, se délivrer de cette peur profane, qui est le premier voile pour se réconcilier avec la crainte sacrée, celle d'Allah, et qui est la clé de la délivrance. »

Enfin, pour mieux comprendre le fil de la pensée de son propos nous vous invitons à accéder à l'intégralité de la partie de son intervention intitulée "Se connaître soi-même". Bonne écoute et vos retours sont appréciés ! ^^


Défiler vers le haut