« Pourquoi certains sont plus doués que d’autres » par Dr. Abd. Lateef Krauss Abdullah

A la maison

Fév 27

Traduction de l’article original en anglais: http://aboutislam.net

par Mariam AB (Que nous remercions vivement !)

Auteur de la question : A. (femme, 30 ans, USA)

Date de réponse : 17 mai 2016

Question : « Ma question concerne la douance. J’ai plusieurs questions et préoccupations et je voudrais savoir quel en serait la perspective islamique.

Pourquoi Allah fait que certaines personnes soient exceptionnellement plus brillantes que les autres ? Est-ce que ces mêmes personnes sont obligées de servir l’humanité d’une manière extraordinaire ? Il y a t-il une différence dans le genre, en matière d’attentes/obligation face au monde ? Est-ce que l’Islam propose ou recommande des manières d’éduquer les enfants précoces ou des obligations supplémentaires aux parents ?

Par exemple, est-ce qu’un père est contraint de dépenser son argent pour passer le test de Q.I à son enfant, un test psychologique, se permettre des écoles et classes spécialisées, des activités enrichissantes ?

Est-ce que la mère devrait avoir des obligations supplémentaires de rester à la maison pour soutenir l’enfant précoce, plutôt que de chercher à établir sa propre carrière (même si la mère est surdouée) ?

Comment une personne peut gérer à la fois des problèmes: psychologiques, sociaux et autres, qui résultent du fait d’être surdoué(e) ? (Par exemple: le rejet de la part du professeur, des camarades, le développement asynchrone, le perfectionnisme, la déception envers les autres et le monde qui l’entoure). Et si vous aviez un enfant qui est doué musicalement ? Je ne comprends pas pourquoi Allah créerait de telles qualités chez un enfant, et pourtant interdit la musique.

Est-ce que des cours enrichissants comme le ballet, danse de claquettes, gymnastique, natation etc sont islamiquement désapprouvés ?

La plupart des «problèmes» dans le fait d’avoir un enfant précoce sont leur énergie excessive, leur besoin constant d’attention/d’enseignement (au moins quand ils sont jeunes), leur hypersensibilité envers des sensations physiques et émotionnelles (aboutissant à beaucoup de pleurs et le besoin que leurs parent leur consacre plus d’attention). Cela peut être très exigeant et éprouvant pour une famille, pour les autres frères et sœurs, etc. Comment une famille peut-elle gérer ces tensions supplémentaires, surtout sans avoir de famille ou amis proches ? Merci. »

Réponse de Dr. Abd. Lateef Krauss Abdullah :

As salamou ‘aleykoum,

Merci pour vos questions, qui sont toutes, en somme, assez difficiles. Premièrement, je répondrai juste en général que nous devrions tous nous voir, chaque être humain sur cette Terre, comme des êtres crées pour servir. Les meilleures personnes sont celles qui sont les plus utiles aux autres.

Oui, Allah a donné à tout un chacun certaines aptitudes et capacités qui doivent être utilisées pour Le servir en servant Sa création, puisqu’en servant et contribuant au bien-être humain, nous glorifions Allah. Cependant, il y a une chose que l’on doit comprendre, c’est la manière dont on définit des termes comme «grandeur», «extraordinaire», etc. De nos jours, on pourrait penser qu’un génie doit aller à Harvard et devenir un grand scientifique ou devenir célèbre dans une compétence spécifique ou un commerce.

"Cela étant, aux yeux d'Allah, la grandeur d'une personne ne peut être définie que par sa piété." #hautpotentiel

Click to Tweet

Si nous sommes dotés de certains dons, nous devrions les utiliser pour servir Allah, là alors on pourrait dire qu’ils sont vraiment grands.

Toutefois, si nous les utilisons simplement pour obtenir la célébrité et la fortune, ce seront alors nos  moyens d’auto-destruction. Le problème n’est pas tant le don, mais plutôt la manière dont on l’utilise, qu’est-ce que l’on en fait, en somme l’intention avec laquelle il est utilisé.

Par le passé, les plus grands talents dans le monde Musulman étaient devenus des savants dans plusieurs domaines et ont fini par passer leur vie au service d’Allah. Ce sont les personnes dont on lit leurs histoires, depuis plusieurs siècles, les Al-Ghazali, Ibn Sina, etc. Ces génies ont utilisé leurs énormes talents et compétences comme une bourse, une science, les arts et sciences humaines pour servir les musulmans et l’Humanité en général. C’était leur dévouement à Allah, c’est-à-dire leur piété et leur noble caractère, qui a défini leur grandeur. L’ère moderne a des définitions différentes de la grandeur, et cela est souvent associé avec la manière dont une personne est devenue célèbre, combien une personne gagne, cela étant, ce n’est pas de cette manière que l’Islam définit la grandeur.

A ma connaissance, il n’y a aucune exigence spécifique pour les parents quand il s’agit d’avoir des enfants précoces. Tous les enfants ont les mêmes droits sur leurs parents, indépendamment  du fait qu’ils aient des dons spéciaux ou non.

Cependant, si un enfant a un besoin spécifique dû à ses dons, il serait alors sage de lui fournir une aide à cet effet.  Je ne suis pas très convaincu concernant le fait de passer des tests de Q.I, je ne vois pas pourquoi ce serait nécessaire, mais il est certain que les enfants à haut potentiel ont besoin d’activités stimulantes et opportunités, dans le cas contraire ils s’ennuieraient  plus facilement.

Si vous, en tant que mère, pensez que votre enfant serait mieux protégé et entretenu par vos soins à la maison, alors suivez ce que votre cœur vous suggère. Personnellement, pour un tel enfant, si l’enfant est éduqué dans un foyer islamique, un tel enfant, qui a de tels dons intellectuels, devrait apprendre à mémoriser le Coran. Avoir de tels dons et ne pas les utiliser premièrement pour mémoriser le Coran serait une énorme perte pour la communauté musulmane actuelle et future, tout autant qu’une grande perte pour l’enfant.

Par ailleurs,  non seulement ce serait une opportunité stimulante pour un tel enfant, mais cela pourrait être également une base intellectuelle et spirituelle comme nulle autre pour toute la vie de l’enfant. De plus, cela ne fera sans aucun doute qu’augmenter les dons de votre enfant et amplifier ses aptitudes intellectuelles. La plupart, si ce n’est la totalité, des grands savants musulmans et scientifiques du passé étaient muhafizun (mémorisaient le Coran) avant qu’ils n’entreprennent leurs études scientifiques variées.

Concernant les problèmes qui peuvent survenir pour un tel enfant, bien sûr, il est toujours bon de les entourer le plus souvent possible d’enfants qui ont des aptitudes et talents similaires. Il est important que les enfants qui le/l’a fréquentent, qu’ils soient surdoués ou non, aient été éduqués par la connaissance du bon caractère et de la bonne conduite. Par exemple, si il ou elle est dans une école islamique, les professeurs et l’équipe administrative de cette école devraient investir leurs efforts dans l’enseignement aux enfants de la manière dont on traite Autrui avec respect et d’apprécier les différences.

De cette manière, même si votre enfant est «différent», il ou elle sera tout de même apprécié(e) et respecté(e) inconditionnellement. D’ailleurs, cela ne doit pas être propre uniquement à des écoles islamiques, mais plus généralement à toutes les écoles.  Il y a beaucoup d’autres bons programmes et écoles, qui, je suis sûr, partagent des valeurs similaires où les adultes sont attentifs et proactifs dans l’enseignement du respect et de la bonne conduite chez les enfants.

Cependant, dans les écoles ordinaires, il y a toujours la possibilité qu’un enfant précoce s’ennuie comme vous le mentionnez, et non stimulé à utiliser ses dons comme un service. En fait, la raison pour laquelle beaucoup d’enfants décrochent de l’école est le fait qu’ils s’ennuient et ne sont pas stimulés à l’école, et ont ainsi des problèmes comportementaux.

Cela peut être évité en nous assurant que de tels enfants aient des cadres stimulants et que les parents soient conscients qu’ils doivent leur fournir un tel environnement à la maison aussi. J’imaginerai aussi, qu’avec de tels enfants, qu’il soit important de ne pas leur rappeler trop souvent qu’ils sont différents, mais qu’ils sont bénis d’une certaine manière que d’autres ne le sont peut-être pas.

Ils devraient être encouragés à utiliser leurs dons pour aider les autres, faire de ce monde un monde meilleur et utiliser ces dons pour l’amour d’Allah. Plus on a de capacités, le plus on sera appelés à travailler et agir au service d’Allah. Et l’on devrait apprendre cela aux enfants le plus tôt afin qu’ils ne laissent pas ces aptitudes spéciales devenir des moyens d’arrogance, de prétention, mais plutôt un moyen d’être au service de Dieu.

J’ai un bon ami, qui est en fait le père d’une adolescente très brillante, qui montrait plusieurs signes d’arrogance et de rébellion. Il lui a simplement dit, comme un adulte le dirait à un autre, qu’elle était très douée et qu’elle avait le choix entre utiliser ses dons au profit de l’Humanité, en soutenant sa foi ou  alors se rebeller et utiliser ses précieux dons pour causer du tort à elle-même et aux autres.

Avec ce challenge, alhamdouliLah, elle a depuis répondu positivement et voit à présent ses talents comme un moyen d’être une source de bien dans ce monde. Cela étant, l’approche de mon ami était celle du respect en clarifiant à sa fille qu’en tant qu’adulte il ne lui forcerait rien, qu’Allah lui a donné un libre arbitre de choisir elle-même ses actions, mais qu’il ne peut seulement la guider et l’avertir qu’elle sera tenue responsable de tous ses actes, bons ou mauvais.

En termes de cours enrichissants, il y a une myriade d’opportunités pour les enfants (musulmans inclus).  Il faudra vous référer à un meilleur savant qualifié  concernant les spécificités de ce qui est autorisé ou non en Islam. Mais comprenez, s’il vous plait, qu’il y a une gamme d’avis de savants sur la majeure partie des questions entourant la musique et les arts. Vous devez être plus spécifique concernant le contenu des programmes précis qui vous intéresse afin que les savants puisse chacun commenter en détail sur ce qui est à éviter ou non.

La musique est, bien évidemment, un sujet très controversé en Islam, mais une fois encore, il y a plusieurs écoles de pensée à ce sujet et il y a plusieurs formes et genre de musique qui sont certainement permises et qui, comme vous le dites,  peuvent avoir une meilleure utilité.

"Le plus important pour les enfants #précoces, c’est d’avoir un environnement à la fois équilibré mais aussi stimulant" #hautpotentiel

Click to Tweet

… et que les personnes dont ils sont sous leur responsabilité, les connaissent et savent ce dont ils ont besoin, et sont donc enclin à leur fournir ces mêmes besoins.

Vous êtes évidemment très en phase avec le caractère unique de votre enfant et ses besoins. Il est un peu difficile d’être spécifique en termes de conseil et d’assistance car je ne suis pas familier avec les détails de votre situation.

Finalement, faites de votre mieux, demandez l’aide d’Allah, donnez le bon exemple, et plus que tout, aimez beaucoup votre enfant. Ceci, avant tout, vous aidera vous et votre famille à surmonter les périodes difficiles. Allah nous éprouve jamais sur ce qui est au-delà de nos capacités, donc le fait qu’Il vous a donné cet enfant particulier est une indication claire que vous êtes la bonne personne pour ce job ! Faites en sorte que la famille soit sur la même longueur d’onde, et qu’il y ait une compréhension claire de la part des membres de la famille concernant la situation et ce qui est nécessaire. Qu’ils comprennent que vous êtes tous ensemble, vous avez un membre spécial qui a besoin de tout votre amour, patience et attention, et que ce challenge vient d’Allah, et est donc par conséquent un acte d’amour.


"Le meilleur moyen de gérer la situation avec tout ce stress c’est la compréhension." #hautpotentiel

Click to Tweet

Aidez votre famille à comprendre la situation. Le stress vient de nous, du fait que l’on ne comprend pas ni ne faisons confiance en ce qu’Allah a créé pour nous. Nous devons être en contact avec nous-même et essayer de comprendre la source de notre stress. Si c’est de l’épuisement physique, essayez alors de trouver des moyens pour vous reposer et augmenter votre niveau d’énergie. Si c’est de la fatigue mentale ou émotionnelle, on devrait être capable de l’identifier (ou si nécessaire, avoir besoin d’une tierce personne pour l’identifier) et l’aborder  en utilisant toutes les ressources à votre disposition pour maintenir une existence équilibrée.

Tout compte fait, le stress et l’épuisement sont complétement liés à la santé spirituelle. En tant que tel, nous devons nous assurer que nous adressons nos pratiques spirituelles seulement pour l’amour d’Allah afin de garder notre batterie spirituelle à pleine capacité et ainsi nous aligner avec Allah et Son Unité Divine et Sa générosité infinie.

Non seulement nous devons connaître notre enfant, mais nous devons aussi nous connaitre nous-mêmes et nos membres de la famille. Nous devons travailler avec les forces et faiblesses de chacun afin de maximiser la contribution de chaque personne à la situation. Cela requiert un travail d’équipe et faire en sorte que la famille soit à la même page, travailler ensemble pour le bien de tous ainsi que de votre enfant particulier.

Le Dr. Abd. Lateef Krauss Abdullahest un chercheur universitaire à l’Institut pour la Science Sociale Study’s Community Education et études comparatives sur la jeunesse, Université Putra, Malaisie. Il a eu sa Licence à l’Université de Delaware (USA), son Master à l’Université Columbia (USA) et son Doctorat à l’Institute for Community & Peace studies (PEKKA) à l’Université Putra en Malaisie, 2005, dans le domaine des études sur les jeunes. Abd Lateef est un Américain qui a vécu en Malaisie depuis 2001. Il est marié, et a deux enfants.

A propos de Dr. Abd. Lateef Krauss Abdullah
Chercheur universitaire, Malaisie
Défiler vers le haut